Recherche du nom Tricoire

 

 

  

Recherche de l’origine du nom TRICOIRE

Il est vrai que Tricoire en langue française ne veut pas dire grand chose, sinon la distinction de personnes pour les différencier afin de ne point les confondre: c’est ce que l’on appelle: la Genese.

Au cours de mes investigations, à la recherche de mes ancêtres, j’ai rencontré une écriture de mon patronyme très particulière, très certainement en occitan ou catalan: Tricoÿre. C'est en le décomposant en langue catalane qu'on est sensé lui donner une signification.

Il faut dire que dans ce très petit village des Hautes Corbières Audoises, ce nom d’époque est très répandu, et un hameau aujourd’hui en ruines porte le nom: Les TRIQUOIRES > au XVIII°, et Les TRICOIRES < 1807

Décomposé en catalan et occitan, TRI  COY  RE donne:  TRES  COLL  RES:

 

TRES: Qui veut dire : TROIS

COLL: '''''''''''''''''''''': COL

RES: '''''''''''''''''''''''':PETIT, RIEN...

TROIS PETITS COLS DE RIEN.

 

 

Pour accéder au hameau, on emprunterait effectivement trois petits cols:

1° le col du Vent à 825 m.d’alt.

2° le col du Moulin à Vent à 751 m. d’alt.

3° le  col des Tipliés reliant Le Bézu au hameau.

« Les TRICOIRES » se situent à une altitude de 650 m.

On peut aussi imaginer, vu le nombre de familles Tricoire réparties dans les environs, recensées dans une quinzaine de communes alentour, les liaisons journalières de ces principaux sites reliant le hameau se faisant en empruntant ces cols.

Mais il faut savoir  que La Jacquotte, aujourd'hui en ruines, était un relais sur le chemin des pèlerins se rendant à Compostelle, située à moins de 300 mètres de la ferme. Face à eux, la ferme et le château des Tipliès qui auraient été construits par les Templiés. Le mot Tiplié viendrait de TEMPLIE (en patois).... Les ruines du château sont encore visible de la ferme des TRIQUOIRES .  Il serait intéressant de savoir la date de construction des TRIQUOIRES afin de connaître son histoire, qui, si elle était reliée à celle du coin, doit être très riche .

Dans une commune voisine, une bergerie et une ferme portent aussi le nom de TRICOIRE et TRICOIRE / ROUX .

Les orthographes rencontrées au cours de mes investigations en Languedoc, ont été:

Triquoire(s) Le Bézu "général" utilisé encore aujourd'hui

Tricoire(s) Le Bézu "général" utilisé encore aujourd'hui

Triquère à Rivesaltes "occasionnel" utilisé encore aujourd'hui

Tricoÿre à Bugarach "occasionnel" abandonné aujourd'hui

Tricoirès à Rivesaltes "occasionnel" abandonné aujourd'hui

Tricoère "occasionel" abandonné aujourd'hui

Tricouère "occasionnel" abandonné aujourd'hui

Cette théorie est-elle bonne?

Mais en continuant mes recherches, j’ai trouvé mon patronyme dans le Journal des guillotinés de 1794, avec comme origine La Vendée!!!!!!

Je me suis donc déplacé, et mes recherches n’ont été que très fructueuses, puisque mon patronyme abonde plus que fructueusement, et remonte d’après un dictionnaire étymologique des noms vendéens en 1540 où Sieur PREVOT écuyer du Sieur TAIL habitaient la métairie de la TRICOUERE!

Devant ces nouvelles données, vers qu’elle orientation vont prendre mes recherches?

Il est clair pour l’instant qu’il faut finir avec le Sud, réunir les diverses branches de Tricoire des villages voisins au hameau, afin de savoir qui s’est déplacer, ou bien si deux patronymes identiques, dans le fond, mais différents dans les sites,  très éloignés, ( au XIV° ) font et ne sont qu'une seule et même famille.

Au cours de ces investigations au pays d’Anjou, l’orthographe rencontrée a été:

Tricoire  Trécouère Tricoaire  Tricouère  Trécoire Tricouard....

 

Afin de compléter cette recherche je joins la recherche de l'origine du nom TRICOIRE (et ses diverses écritures) faite par un grand généalogiste qui confirme ce que j'ai dis plus haut.

 Accueil